Vendre – Donner – Jeter

Lorsqu’on est dans le processus de désencombrement, il faut se poser ENORMEMENT de questions. Des questions sur les choses que l’on possède, afin de savoir si on les garde ou si on s’en sépare. Les questions varient en fonction du type d’objet.
Lorsque je trie mes vêtements, je me demande si je les aime, s’ils me vont bien, si je les mets souvent, s’ils renforcent ma confiance en moi, etc.
Tandis que pour le mug que tonton Roger m’a ramené de son dernier séjour à la Costa Brava, ce n’est pas pareil. Dans ce cas-là, je me demande s’il me plaît, si je l’utilise plus – ou au moins autant – que mes autres mugs, je me demande ce que je ressentirais s’il venait à se briser. Du soulagement ou de la peine ? On garde souvent des objets qu’on n’aime pas, parce qu’ils nous ont été offerts… Mais ça, c’est un vaste sujet que nous pourrons aborder une autre fois. 

Bref, avant de vous libérer l’esprit, désencombrer risque de vous donner mal à la tête !

Et malheureusement ça ne s’arrête pas là. 

Ensuite, il faut se demander quoi faire de tout ce dont on ne veut plus. Et comment s’en débarrasser rapidement.

Vendre ?

Oui ! Excellente idée de se faire de l’argent en désencombrant, mais seulement pour ce qui en vaut vraiment la peine. Ex : Un meuble, du matériel informatique en bon état, de l’électroménager, des vêtements (et encore) ….
Selon moi, les vêtements, ce n’est pas la partie la plus facile à vendre, en tout cas pas la plus rapide. Et lorsqu’on se désencombre, il est important de le faire rapidement et de ne pas stocker toute votre garde-robe dans le grenier en attendant que vos vêtements soient vendus. 
Mon conseil est le suivant : si vous voulez prendre du temps pour essayer de vendre vos vêtements, mettez-vous une limite dans le temps, après laquelle le vêtement devra sortir de chez vous, qu’il soit vendu ou non. Pour moi, c’est un mois !

Mon autre conseil, si vous désirez vendre vos vêtements sans y passer trop de temps  – vendre sur des plateformes en ligne suppose de prendre les vêtements en photo, de publier des annonces, de marchander avec les acheteurs.euses, d’organiser les envois, de vérifier les paiements –, ce serait de les déposer dans un magasin de seconde main qui les vendra pour vous. Certes vous récupérerez un peu moins d’argent, car le magasin prendra un pourcentage sur la vente, mais vous gagnerez du temps. 

Et puis si les ventes ne donnent rien, si vous n’avez pas envie de vendre, si les objets n’en valent pas la peine, donnez ! 

Donner ?

Il y a sûrement plein de gens autour de vous qui seront ravis de récupérer les objets en bon état dont vous n’avez plus besoin : vos amis, votre famille, vos collègues, les voisins, la crèche ou l’école de vos enfants, etc. 
Attention! Il ne s’agit pas d’encombrer les autres avec ce que vous avez jugé superflu.  Assurez-vous qu’ils ont vraiment besoin des objets dont ils acceptent de vous débarrasser.

Pour les livres, je trouve ça chouette de les donner à la bibliothèque près de chez vous, car de cette manière, si un jour vous désirez relire un livre dont vous vous êtes séparés – je vous rassure ça ne risque pas d’arriver, mais quand même –, il ne sera pas très loin, sans pour autant encombrer vos étagères.
Je fais pareil avec les jeux de société.

Pour le reste, il y a énormément d’associations qui seront ravies de récupérer vos affaires pour en faire profiter des gens dans le besoin. 

Jeter ? 

Oui, les objets abîmés ou cassés, jetez-les. Surtout si les talents des bricoleurs, couturiers, réparateurs qui vous entourent – et peut-être les vôtres – n’ont pu leur donner une seconde vie. Là aussi mettez-vous une limite dans le temps. Si après un mois, vous n’avez toujours pas pris le temps de faire les réparations nécessaires, jetez !
Mais jetez bien ! Recyclez ! 
Pensez à trier en fonction des matériaux et à amener tout cela au parc à conteneurs ou à la déchetterie.

J’espère vous avoir aidé dans votre réflexion post-désencombrement. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à le signaler. Je serais ravie d’y répondre.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *